Rapide historique                     

Le club de Lesneven - Le Folgoët organisait depuis plus de 30 ans un tournoi regroupant des équipes de niveau départemental, régional et national, des catégories -12 ans à seniors garçons et filles. Le déclin du tournoi a conduit le club à réfléchir à une refonte complète en travaillant notamment avec les clubs environnants pour proposer une nouvelle formule destinée aux jeunes handballeurs.

Georges Martin

UN ATHLÈTE, UN SPORTIF

   Dès son plus jeune âge, Georges participe avec enthousiasme à toutes les activités sportives proposées dans sa jeunesse par "Le PATRO". Il pratiqua le foot au Stade Lesnevien et fit partie de l'équipe Juniors Championne de l'OUEST ! En athlétisme, il participa aux compétitions de lancer du poids et du disque et fit gagner de nombreux relais au Stade, en prenant l'avantage sur ses concurrents à l'épreuve du demi-fond.     

 

GEORGES MARTIN, ENTRAINEUR

Pendant les années sombres de la guerre, l'athlétisme cessa d'être pratiqué au Stade Lesnevien. Conscient de cette lacune et de son importance dans la formation des jeunes sportifs, Georges relança la section en 1952, en laissant aux jeunes le choix. II en prit la direction et obtint très vite de résultats encourageants. Modeste dans ses succès, il n'en était pas moins un meneur d'hommes : ferme, intransigeant s'il le fallait, juge arbitre sanctionnant les moindres écarts. Ses qualités lui valurent d'être nommé Président de l'UGSEL et on l'appelait le "porte-flambeau de l'Athlétisme dans le Léon". Profondément conscient de ses responsabilités en tant que Juge-Arbitre-Chronométreur officiel, il s'inscrit à un stage à l'INS. Diplôme en poche, idées nouvelles en tête, il revint à Lesneven, redonnant à sa section un nouvel essor.

 

GEORGES MARTIN, CONSEILLER MUNICIPAL

     Georges entre au Conseil Municipal de Lesneven en 1965. Le projet de terrain omni­sports adopté, il trouve là l'opportunité de mettre ses compétences au service des constructeurs et de suivre les travaux de très près. Nommé membre, puis président de la commission des sports, vice-président du comité des fêtes, du vélosport avec ses amis, il est dans son élément. Sollicité plus tard pour la création à Lesneven d'une section handball, il se jette dans cette entreprise avec joie. Il est vrai, qu'à cette époque, l'athlétisme piétinait un peu, surtout par manque de terrain approprié à cette discipline. Il mène alors de pair tout ce dont il a accepté les responsabilités, comme si le temps lui est compté. 1965 - 1966 - 1967 - 1968 - début 1969, ce sont là quatre années pleines d'une intense activité. II n'achève pas son mandat... Le 6 février 1970, il décède ; 4 jours plus tard, les travaux du terrain omnisports sont terminés.